Infos

English follows

CV

Presses

 

Janie Julien-Fort est représentée par la galerie la Castiglione


Biographie:

Originaire de Rouyn-Noranda, Janie Julien-Fort est présentement établie à Montréal. Au terme de ses études en photographie, elle obtient un baccalauréat en éducation et une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. En 2011, elle réalise également un stage de production au studio national des arts contemporains Le Fresnoy, en France. Récipiendaire du prix de fondation Sylvie et Simon Blais pour la relève, de la bourse Charest-Wallot, de la bourse FARE et de bourses de recherche du CALQ et du FQRSC, elle a participé à plusieurs expositions et événements au Canada et à l’étranger notamment au Palais de Tokyo à Paris et au KW Institute for Contemporary Art à Berlin dans le cadre de la ARTE Video Night, à la galerie Simon Blais, à la Parisian Laundry, àa DARE-DARE, Verticale, au centre d’exposition de Val d’or, et à l’Écart, lieu d’art actuel. Elle a été membre du conseil d’administration du centre d’artistes le Cabinet, espace de production photographique.

Originally from Rouyn-Noranda, Janie Julien-Fort is currently based in Montreal. Following studies in photography, she obtained a Bachelor of Education and a Master of Visual and Media Arts from UQAM. In 2011, she completed an internship at the Le Fresnoy-Studio national des arts contemporains in France. Julien-Fort is also a recipient of the Fondation Sylvie et Simon Blais Award for Emerging Visual Artists (2012), the Charest-Wallot merit scholarship, the Excellence Fellowship from UQAM’s Fonds à l’Accessibilité et à la Réussite des Études (FARE) and research grants from the Conseil des arts et des lettres du Québec and the Fonds de recherche Société et culture. She has participated in several exhibitions and events throughout Canada and abroad, notably at the Palais de Tokyo, Paris; the KW Institute for Contemporary Art, Berlin within the framework of the ARTE Video Night; the Galerie Simon Blais; the Parisian Laundry; the Centre d’exposition de Val-d’Or; and at l’Écart—a contemporary art space. She was a member of the Board of Directors of the artist centre, le Cabinet, espace de production photographique


Démarche: Je m’intéresse aux spécificités propres à la matière photosensible dans un contexte dominé par les procédés numériques. J’explore la photographie et la manipulation des images en chambre noire sous de multiples facettes. L’attitude d’ouverture à l’instabilité du médium que j’entretiens dans ma démarche me permet de travailler avec les imprévus qui surviennent et d’en tirer profit dans l’œuvre.  La question des accidents et des traces qu’ils laissent sur la surface de l’image, dans l’apprentissage, la mémoire sur le corps et dans l’espace sont omniprésentes dans mon travail. Je m’approprie les accidents photographiques pour leur potentiel expressif permettant de révéler la signification des images, leur réalité d’empreintes indicielles et illusoires à la fois. Ces traces contribuent à nous rappeler la précarité de notre existence. Elles renvoient au deuil, aux repères qui s’effritent, à la dégénérescence, à la fragilité de l’être et plus simplement au passage du temps.   J’accorde une grande importance à la spatialisation de mon travail. Je cherche dans ma banque de photographies des résonnances particulières pour créer des espaces imaginaires, le format, la relation entre les images et la configuration dans l’espace est longuement réfléchi.


Statement:  “I am interested in the specificities of photosensitive material within a context dominated by digital processes. My approach consists in appropriating dated and alternative techniques and making use of things like polaroids and pinhole cameras, which are basically rudimentary cameras manufactured with everyday objects with a small hole serving as a lens. The instability of the medium has great expressive potential to create fictional breaches in which past, present and future seem to converge. The spatial aspect of my work is very important to me. As I often work on scalable projects that relate to time, they are never finalized and can go off on various tangents. An image can therefore be reprinted in a smaller format and reintegrated into a new installation or materials from a web project can wind up being reproduced in a larger format.” .